Comment bien gérer les interactions à distance avec les collaborateurs dans un contexte international ?

Berlitz

Comment bien gérer les interactions à distance avec les collaborateurs dans un contexte international ?

Communiquer dans une langue étrangère est déjà un défi en soi, mais le problème est d’autant plus important quand les échanges se font à distance, comme c’est presque exclusivement le cas depuis le début de la crise sanitaire. Ce contexte particulier pose un double défi, celui de gérer au mieux les différences linguistiques tout en choisissant une stratégie de communication adaptée pour faciliter les échanges entre les parties.

Adopter la bonne stratégie de communication virtuelle

Bien qu’incontournables aujourd’hui, les échanges virtuels nous font perdre une grande partie de nos capacités non verbales. La difficulté à analyser la gestuelle, les intonations ou encore une mauvaise qualité vidéo et sonore sont autant d’obstacles à une bonne compréhension mutuelle. C’est la raison pour laquelle il faut préparer et structurer les interactions avec des collaborateurs internationaux.

Il est d’abord intéressant, quand cela est possible, de constituer une équipe aux compétences complémentaires et veiller à ce que les différences ne deviennent pas source de conflit. Mieux vaut limiter le nombre de collaborateurs dans ces réunions, de façon à les fluidifier et éviter la cacophonie. Un bon leadership peut également faire la différence en s’adaptant aux besoins des membres de l’équipe et en assurant un rôle de modérateur des échanges pour que la parole de chacun soit respectée. Aussi, il est essentiel d’instaurer un climat de confiance afin de faciliter le dialogue entre les collaborateurs.

Réussir ces échanges virtuels consiste également à faire en sorte qu’ils aient toujours une valeur ajoutée par rapport à une communication écrite. Multiplier les réunions sur un même sujet peut être contre-productif quand les objectifs à atteindre ne sont pas toujours clairement définis. Ainsi, communiquer plus n’est pas synonyme de communiquer mieux. Il est primordial d’avoir une feuille de route précise quand on invite des collaborateurs à ce genre de réunion virtuelle. Un aspect d’autant plus important que la concentration est souvent difficile à maintenir dans ces réunions virtuelles, d’où la nécessité de susciter l’envie d’échanger via des activités participatives comme les sondages, les groupes de travail restreints ou en introduisant des pauses lors de ces réunions. Cela permet donc d’avoir une conversation plus fluide au sein de laquelle tout le monde peut apporter sa contribution pour atteindre un but défini en amont.

Enfin, sélectionner le bon outil est clef pour la performance d’une équipe. Il est risqué de partir du principe que tous les collaborateurs sont à l’aise avec les plateformes digitales telles que Teams, Google Meet ou des messageries comme Slack. Dans ce contexte, il faut pouvoir cibler les différents niveaux de maîtrise de ces technologies afin d’intégrer un maximum de collaborateurs. L’objectif est de trouver un moyen d’échanger qui soit adapté au contenu de la conversation et aux personnes qui y participent.

Des différences linguistiques à comprendre et dépasser

Lorsque ces réunions virtuelles entre collaborateurs de différents pays ont lieu, la plupart du temps en anglais, les locuteurs natifs dialoguent souvent avec leurs interlocuteurs comme si ces derniers étaient bilingues. Or tout le monde n’a pas le même niveau de compréhension d’une langue surtout si les accents, parfois très prononcés, rentrent en jeu. Dès le départ, il est donc important pour les locuteurs natifs d’adapter leur façon de parler au niveau de leur auditoire.

Ces différences peuvent être dépassées si l’on parvient à construire une culture d’équipe basée sur un modèle de management capable d’installer un climat de confiance et de bienveillance entre les collaborateurs. Cela permet à chacun de s’exprimer librement tout en se faisant comprendre. Un tel processus aboutit nécessairement à un partage d’informations et de connaissances qui fait avancer la conversation dans le bon sens.

Partager