Comment devenir polyglotte ?

Berlitz

Que ce soit pour les affaires ou pour votre propre plaisir, l'apprentissage d'une nouvelle langue élargira votre horizon.

Imaginez-vous discuter avec les autochtones lorsque vous voyagez à l'étranger ou faire des négociations dans la langue maternelle d'un client. C'est gratifiant, amusant et cet effort d’acculturation est généralement très apprécié.

Selon des études scientifiques, le fait de parler plusieurs langues stimule le cerveau et augmente ses performances. Cela fait partie des avantages d'être polyglotte.

Une étude du centre médical de l'Université de Georgetown a révélé que les adultes polyglottes ont plus de matière grise dans les régions de leur cerveau qui gèrent la durée d'attention et la mémoire à court terme.

Qu'est-ce qu'un polyglotte et comment le devenir ?

Un polyglotte est une personne qui connaît plusieurs langues et est capable de comprendre, converser, lire et écrire dans chacune d'elles.

Sharon Melamed, directrice de Matchboard, est devenue polyglotte et en est un parfait exemple. Elle parle cinq langues, a travaillé dans cinq pays et est traductrice agréée en japonais et en allemand.

Elle dit qu'apprendre une langue est amusant, mais qu'il n'y a pas de raccourcis à l'apprentissage. Les langues que vous choisissez d'apprendre doivent correspondre à vos objectifs individuels.

« Il faut être patient et motivé, il est donc très important d'avoir un objectif final qui vous motive personnellement » dit-elle. «Que ce soit pour conclure une affaire dans votre langue cible ou pour communiquer avec votre belle-mère sans devoir faire appel à un interprète.

J'ai étudié le français, l'allemand et le japonais à l'université. Mais j'ai toujours su que le japonais serait mon gagne-pain dans le futur et nécessaire pour évoluer dans ma carrière. À l'époque, le Japon était le plus grand partenaire commercial de l'Australie et à l'origine d’importants flux touristiques.»

Voici donc ses conseils clés pour devenir polyglotte

1. Soyez prêt à faire des erreurs

Lorsque l'on souhaite devenir polyglotte il est nécessaire d'aller au-delà de ses craintes de faire des erreurs. Dans l'apprentissage d'une nouvelle langue, il est normal de se sentir mal à l'aise et que vous appréhendiez le fait de faire des erreurs, en particulier lorsque vous communiquez avec des interlocuteurs natifs. Mais si vous ne pratiquez pas, vous n'apprendrez pas et ne vous améliorerez pas.

« La clé est de ne pas viser la perfection », cite Melamed. « Tant que vous vous faites comprendre, même s'il y a des erreurs de prononciation et de grammaire, vous êtes sur la bonne voie ».

Vous devez baisser la garde, mettre l'égo de côté et accepter qu'en pratiquant une langue on fait des erreurs : c’est même de cette manière que l'on s'améliore rapidement.

2. Maîtrisez d'abord vos phrases de base

« Si vous apprenez une langue à des fins professionnelles, une bonne approche serait d'apprendre des phrases pour saluer les gens, pour apprendre à les connaître ou apprendre également les formules de politesse », suggère Melamed.

Dans le secteur des affaires ou pour des activités de loisir, il est utile d'apprendre des phrases de base, telles que « j'aime », « je n'aime pas », ou des demandes comme « puis-je avoir le menu, s'il vous plaît » ou « puis-je commander ».

Si vous souhaitez mettre vos compétences de polyglotte en avant lorsque vous voyagez, apprenez à demander votre chemin, l'heure ou le coût d'une boule de glace supplémentaire, ces bases vous seront utiles. « C'est tellement tentant d'essayer de passer à un langage plus complexe », explique Melamed. « Mais vous devez d'abord acquérir une base de connaissances solides ».

3. Cherchez un correspondant de langue maternelle

L'inscription à un échange linguistique en ligne est un excellent moyen de trouver un interlocuteur natif de votre langue cible.

Que ce soit par courrier postal ou par e-mail, un correspondant natif peut vous aider avec votre grammaire, la syntaxe ou la traduction. Ces personnes peuvent également vous apprendre des dictons familiers ou des mots informels.

Selon une étude d'une Université japonaise, les personnes qui sont en apprentissage pour devenir polyglotte et qui font de la correspondance avec un natif, ont « de meilleures capacités linguistiques », « des possibilités de communiquer en anglais à long terme », « une plus grande conscience culturelle », et de nombreux autres avantages.

4. Applications linguistiques, livres et audio

« Toutes les personnes sont différentes et réagissent donc différemment aux méthodes d'apprentissage. Alors découvrez la méthode qui fonctionne pour vous », dit Melamed. « Certain(e)s préfèrent la lecture, d'autres aiment entendre la radio en arrière-plan, et pour les personnes qui optent pour plus de structure, il existe diverses applications. »

Melamed suggère de lire régulièrement les principaux journaux en ligne ou d'écouter des podcasts d’interlocuteurs natifs. Si votre partenaire ou votre famille a des contacts à l'étranger et les appelle régulièrement, écoutez les conversations.

« Je fais cela constamment avec mon mari qui appelle sa famille en Israël tous les deux jours », dit Melamed. « Le simple fait d'être exposée à ces conversations quotidiennes est incroyablement utile et est bien plus important que vous ne le pensez. »

5. Voyagez dans le pays

Il n'y a pas de meilleur moyen d'apprendre une langue et de devenir polyglotte en un rien de temps, que de voyager dans le pays en question, de vous imprégner de sa culture et de communiquer avec ses habitants.

« Il est extrêmement utile de passer du temps dans un pays où la langue cible est parlée », précise Melamed. « Quelques semaines à l'étranger peuvent accélérer vos connaissances, et les choses vont soudainement « faire un déclic » et prendre du sens.»

Pour vraiment en tirer bénéfice, rendez-vous dans les cafés ou les bars que les autochtones fréquentent. Écoutez les conversations autour de vous ou démarrez-les vous-même. Soyez le bavard au lieu de faire tapisserie.

«Il n'y a rien de tel que de s'immerger dans l'environnement linguistique d'un interlocuteur natif », explique Melamed. « C'est de loin le meilleur moyen d’apprendre du nouveau vocabulaire et de comprendre la langue dans un environnement réel que l'on ne retrouve pas dans les livres.»

Si vous avez envie de devenir polyglotte rapidement, il est intéressant d'envisager un programme d'études à l'étranger .

6. C'est en parlant que l’on devient polyglotte

(C'est en forgeant que l’on devient forgeron)

Une langue ne s'apprend pas sans pratique, et plus vous pratiquez, mieux vous parlerez.

« Vous pouvez améliorer votre compréhension en écoutant la radio ou en regardant des émissions et films à la télévision et en lisant des informations en ligne dans votre langue cible », explique Melamed.

Elle remarque que vous pouvez également pratiquer vos compétences linguistiques en parlant à des étudiants en Erasmus, des amis ou des membres de la famille qui sont des interlocuteurs natifs de votre langue cible.

Pour une pratique plus évoluée, essayez de suivre des entreprises internationales sur les réseaux sociaux pour recevoir du contenu multilingue dans votre fil d'actualité, en choisissant une chanson parmi les classements musicaux internationaux et en la traduisant, ou rédigez votre liste de courses dans votre langue cible.

Découvrez comment nous pouvons vous aider à devenir polyglotte et à établir les liens qui élargiront votre éventail de possibilités.

Partager